CINEMA GRAULHET


  • Localisation : Commune de GRAULHET (81)
  • Maître d'ouvrage : Communauté des communes Tarn et Dadou
  • Surface : 1 278 m² utile
  • Date de réalisation : 2011-2012 (EPURE)
  • Mission : Base + EXE  (Loi MOP)
  • Opération : Dans le cadre d'un aménagement urbain de grande envergure (réaménagement et réappropriation des berges du Dadou, création d'une crèche, et d'une passerelle de liaison inter quartiers), création d'un cinéma comportant 2 salles et un espace de projection en plein air.

Parti architectural : Le programme d'un cinéma est très simple dans son principe, plus complexe dans sa conception technique.
Deux choses sont primordiales : le hall d'accueil, les salles:

  • Le hall d'accueil:

Dans notre projet, il est directement accessible depuis le parvis d’accès, sur toute sa largeur. En un mot il 's'affiche'.

  • Les salles:

Les 2 salles (jauge 200 et 80 places) sont accessibles immédiatement après la caisse. Elles sont largement dimensionnées. La courbure de l'assise de vision est idéale pour une vision parfaite de toutes les places. Les places pour PMR sont prévues à côté d'un fauteuil pour celui qui l'accompagne. L'acoustique est établie par une absorption maximale des murs et du plafond, le réglage de la sono fait le reste. Les issues de secours en fond de salle sur l'écran sont  très faciles d'accès et directes à l'extérieur.
Une galerie technique à l'étage permet à une seule personne d'accéder aux différentes cabines de projection (une pour chaque salle, une autre pour le cinéma de 'plein air'), ainsi qu'à la salle de montage qui elle-même donne accès à la terrasse où sont alignés les groupes nécessaires au chauffage et rafraîchissement par système 'Split'.
Le système constructif est à la même enseigne, simple et rigoureux : murs et planchers en béton banchés pour la loi de masse, des doublages de 160mm pour l'isolation thermique, des revêtements muraux avec des tissus tendus et des plafonds en bac acier micros perforés qui complètent l'absorption phonique.
Techniquement, chaque salle est autonome, tant au niveau température (chaud / froid) que pour la ventilation mécanique double flux.
La centrale de ventilation est équipée de ventilateurs à débit variable qui permettent de gérer 4 scénarios : salles non occupées, salle 80 places uniquement occupée, salle 200 places uniquement occupée, les deux salles occupées. Le fait d'avoir des ventilateurs à débit variable nous permet de prévoir une seule centrale (au lieu de 2). Un caisson de mélange permet de gérer l'introduction d'air neuf en évitant de fonctionner en tout air neuf (les volets seront pilotés par des sondes CO2). Quand les salles sont inoccupées, on fonctionne en recyclage total, sans introduction d'air neuf, en maintenant une température hors gel. La régulation maintient une température de confort avec une horloge en fonction des heures d'occupation. Les locaux de projection bénéficie d'une climatisation spécifique qui fonctionne suivant les dégagements calorifiques rencontrés, ce par l'intermédiaire d'un système multi-split à détente directe.
Les eaux de pluie sont récupérées dans une bâche tampon enterrée, utilisée pour l'arrosage extérieur et l'alimentation des WC. Il y a basculement automatique vers le réseau AEP, avec pompes et vannes motorisées asservies, si la bâche tampon EP est vide.
En option, est prévue  l'installation d'un générateur photovoltaïque raccordé au réseau en vue de la revente de la totalité de la production. Le générateur serait réalisé au moyen d'une membrane amorphe qui couvrirait une surface de 300m², intégré sur la toiture du bâtiment. La production annuelle de l'installation serait environ de 15 000kWh.

Les commentaires sont fermés.