Études de cas

Concevoir un projet constitue, à chaque fois, une nouvelle épreuve, un nouveau défi, un nouveau challenge...

Analyse du programme, visite du site, imprégnation de l'esprit...

Puis, les mots, les phrases, les fonctions, les images, les rêves, les intentions, les réglementations emplissent les consciences, les intelligences entrent en ébullition : les mots et les images se croisent, les rêves se confrontent aux réalités, les fonctions s’affrontent à la réglementation.

Peu à peu, le trait formalise les intentions, le parti se pose, les fonctionnalités s'installent, les contrôles valident, l’œil neuf amende, les discussions corrigent...

C'est ainsi, qu'enfin, le projet trouve son point d'équilibre, se concrétise et prend vie...

Intervenir dans un bâtiment existant est toujours un exercice difficile.

Celui-ci reste porteur de son histoire précédente, il garde la trace des hommes et des femmes qui l'ont conçu, qui l'ont construit, qui y ont travaillé.  

Pour qui est sensible à ces émotions, l'immersion dans un bâtiment désaffecté fait remonter à la surface des murs et flotter dans l'air, les espoirs et les déceptions de ceux qui y ont vécu, qui s'y sont accomplis ou qui y ont souffert, les espaces résonnent de leurs cris, de leurs joies et de leurs colères.

Dans cette situation, notre pari est de construire sur ce passé encore sensible, de nouvelles fonctions, de nouvelles pratiques, une nouvelle histoire.

Requalifier un site en répondant à un programme, imaginer un projet fédérateur en produisant un bâtiment fonctionnel, répondre aux besoins exprimés en imaginant une architecture simple et lisible à l'image de la ville, telle est l'ambition qui conduit, dans ce cas, notre démarche de conception.